Dans le rayon des électroménagers, vérifiez-vous toujours les étiquettes énergétiques des équipements ? Un bon réflexe à avoir pour choisir le modèle le plus économique. Cependant, cet étiquetage énergétique européen commun va changer à partir de mars 2021. Pas de panique, nous allons vous aider à comprendre les nouvelles étiquettes énergétiques en 2021.

Qu’est ce que l’étiquette énergie ?

L’étiquette énergétique est un système de notation qui identifie la performance énergétique de certains appareils électriques, y compris les gros appareils ménagers. Rapidement il vous est possible de comparer la consommation électrique des appareils proposés au moment de l’achat. Les cotes, introduites en 1994, vont de A (sur fond vert) pour les plus efficaces, à D ou G (sur fond rouge) pour les plus énergivores.

Pourquoi cet étiquetage énergétique évolue-t-il ?

En 2011, la Commission européenne avait décidé de mettre en place un label énergétique commun, y compris en Suisse. Un système qui se voulait plus lisible et qui a introduit les classes A +, A ++ et A +++  pour séparer les équipements A, de plus en plus nombreux grâce aux avancées technologiques. Cependant, ce système de classification prête à confusion chez les consommateurs. Il est facile de croire que tous les appareils de classe énergétique A sont efficaces.

Cependant, un lave-vaisselle A +++ peut consommer environ 40% de moins qu’un appareil classé A +. Grosse différence, d’où la nécessité de repenser une nouvelle étiquette énergétique qui émergera à partir de 2021.

L’étiquette énergétique européenne apporte des informations standardisées sur la consommation d’énergie et d’eau des appareils électroménagers, afin de faciliter une comparaison entre plusieurs articles. Cependant, la technologie ne cesse d’évoluer, tout comme les comportements de consommation. Il était donc nécessaire de revoir la façon dont ces informations sont présentées.

Quelles différences avec l’ancienne étiquette ?

Un retour aux origines

Pour faciliter la vie des consommateurs, la Commission européenne a donc décidé de réutiliser les premières notations de 1994, disponibles à partir de mars 2021. Résultat ? Oubliez le «+» qui nous dérange, nous gardons juste les lettres de A à G. Ensuite, c’est la même logique : A pour le plus économique à G pour ceux qui consomment davantage.

Une légère subtilité de ces étiquettes énergétiques, l’éligibilité à une classe varie désormais dans le temps. Par conséquent, un appareil acheté en classe A en 2021 correspondra peut être à une classe C en 2030.

Le QR Code et la base de données EPREL

C’est l’une des grandes nouveautés qu’apporte cette troisième génération du label. Situé dans la partie supérieure droite de l’étiquette, le QR Code permet à toute personne de contrôler les informations indiquées sur la fiche produit depuis son smartphone.

Informations enregistrées depuis le 1er janvier 2019 par chaque fournisseur, qu’il soit fabricant, importateur ou mandataire, dans une nouvelle base de données visant à accroître la transparence : la base de données EPREL.

En scannant le code QR, les consommateurs interrogent automatiquement la base de données EPREL. Une base, qui sera accessible à tous à partir de fin 2020.

Les nouvelles classes de nuisances sonores

Saviez-vous que l’intensité normale d’une voix humaine est de l’ordre de 45 décibels et 85 dB pour le ronflement?

Parce que personne ne veut entendre sa machine à laver ronfler la nuit, le nouveau label intégrera un indicateur de classe de perception sonore noté de A à D en plus que le niveau sonore exprimé en décibels existant sur le label 2020.

Comprendre les nouvelles étiquettes 2021

Autres évolutions spécifiques

Les laveuses-sécheuses présentent des spécificités différentes par rapport aux autres familles de produits, à commencer par l’indication de la consommation d’énergie.

L’étiquette énergie actuelle des laveuses-sécheuses n’a pas été modifiée depuis son introduction en 1996. Elle indique toujours l’échelle d’origine, qui va de A à G. Les laveuses-sécheuses étant souvent utilisées uniquement pour le lavage, l’étiquette énergétique est désormais divisée en deux parties.

La colonne de gauche indique les valeurs pour un cycle complet d’utilisation (lavage et séchage). Celui de droite montre les valeurs pour un seul cycle de lavage. Ils se réfèrent uniquement au nettoyage et répondent aux nouvelles exigences obligatoires de la nouvelle étiquette pour les machines à laver. Les exigences suisses en matière d’efficacité énergétique resteront les mêmes que dans l’UE. Les laveuses-sécheuses doivent avoir au moins la classe d’efficacité énergétique G.

  1. Code QR: lien vers les informations sur l’appareil en question dans la base de données européenne de signalisation de la consommation d’énergie. Données non obligatoires en Suisse, dans le cas des dispositifs importés c’est bien sûr toléré en conséquence.
  2. Classe d’efficacité énergétique (cycle complet, lavage et séchage)
  3. Classe d’efficacité énergétique (cycle de lavage)
  4. Consommation d’énergie pondérée en kWh pour 100 cycles (cycle complet)
  5. Consommation d’énergie pondérée en kWh pour 100 cycles d’utilisation (cycle de lavage)
  6. Capacité de charge maximale (cycle complet )
  7. Capacité de charge maximale (cycle de lavage)
  8. Consommation d’eau pondérée par cycle d’utilisation en litre (cycle complet)
  9. Consommation d’eau pondérée par cycle d’utilisation en litre (cycle de lavage)
  10. Durée du programme (cycle complet)
  11. Durée du programme (cycle de lavage) «Eco 40-60»
  12. Classe d’efficacité de l’essorage
  13. Niveau sonore pendant l’essorage exprimé en dB(A) re 1 PW et catégorie de niveau sonore
nouvelles étiquetages en 2021

Quelle étiquette va-t-on apercevoir ?

Pendant la période de transition du 1er novembre 2020 au 1er mars 2021, vous trouverez probablement les deux étiquettes sur l’emballage du produit.

Cependant, les fabricants n’ont pas besoin de les ajouter systématiquement au cours de cette phase. Il est clair qu’à partir du 1er novembre, certains appareils comprendront l’étiquette ci-dessus ou les deux.

Quels sont les produits concernés ?

À compter du 1er mars 2021, les appareils suivants seront concernés par cette nouvelle étiquette énergétique obligatoire :

  • lave-vaisselle
  • machines à laver
  • sèche-linge
  • réfrigérateurs
  • congélateurs
  • lampes et luminaires.
  • téléviseurs

D’autres groupes de produits atteindront ce nouveau label en 2022. On peut citer: les aspirateurs, les climatiseurs, les chauffe-eau, les fours, les hottes aspirantes et les sécheuses.

Bref, on peut dire que rien de compliqué ne nous attend en 2021: une étiquette énergie plus facile et compréhensible !

Si vous souhaitez obtenir plus d’information sur ce sujet, n’hésitez pas à contacter Hoovernez

PRENDRE RDV